Le Fisc suédois s’attaque à son tour aux joueurs de poker

Skatteverket, l’équivalent du FISC en France, a décidé à son tour de cibler les joueurs de poker professionnels demandant à ces derniers des informations sur tous les gains engendrés sur des sites hors UE entre 2008 et 2011.

Les joueurs ont reçu le message suivant : Nous avons pris connaissance que vous avez jouer au poker sur un ou plusieurs sites internet basé en dehors de l’union européenne économique entre 2008 et 2011. Merci de nous transmettre tous vos relevés bancaires ou documents similaires relatifs à cette période.

Dans ce courrier est précisé les noms de plusieurs salles de poker en ligne dont PokerStars, Full Tilt Poker, Absolute Poker et Bodog et est demandé le pseudo de chaque joueur sur les différentes rooms. 888, Ongame et PartyPoker n’ont pas été cités car ils sont basés à Gibraltar et donc exempt de taxes. Vous trouverez d’autres de ces sites de poker qui ont basculé dans les cryptomonnaies sur ce guide https://www.poker-bitcoin.org/.

Le FISC demande aussi des informations sur tous les gains réalisés dans des tournois live. Mardi le bureau des fraudes a mené plusieurs interventions chez des joueurs de poker, confisquant ordinateurs et téléphones et analysant les données des trackers présents sur les ordinateurs pour affiner leurs recherches.

Le Fisc suédois avait déjà dans le passé visé les joueurs de poker en voulant taxer chaque main jouée ce qui avait provoqué de nombreuses critiques de la part des joueurs. Cette fois ci le FISC a revu sa copie et a décidé de prendre en compte les gains et les pertes. Toutefois, la taxe sera lié à une activité sur un site, un joueur ne pourra donc pas déduite les pertes réalisés sur un site pour les déduire sur un autre.