Les Pays qui Bannissent le Jeux en Ligne

La croissance rapide de l’industrie du jeu en ligne est remarquable.

Bien entendu, des noms comme Lucky 31, Casino 777 ou encore Cresus sont devenu commun pour bon nombre de joueurs à travers le monde. Depuis la France ils suffit de cliquer sur ce lien pour jouer sur leur site mais dans certains pays ce n’est toujours pas si simple.

On estime que la taille du marché mondial du jeu en ligne est d’environ 30 milliards de dollars, contre 21 milliards de dollars en 2010. Bien qu’il s’agisse d’une entreprise si lucrative, d’énormes marchés potentiels ont interdit non seulement les jeux de hasard en ligne, mais aussi les jeux de hasard et d’argent en général.

En 2006, l’Unlawful Internet Gambling Enforcement Act (UIGEA) a brisé les rêves de nombreux exploitants de casinos d’entrer sur le marché en ligne.

La loi « interdit aux entreprises de jeux d’argent d’accepter sciemment des paiements liés à la participation d’une autre personne à un pari ou à un pari qui implique l’utilisation d’Internet et qui est illégal en vertu de toute loi fédérale ou régionale ».

Les arguments avancés en faveur de l’application de cette loi concernent des questions d’ordre public. Conformément à ce règlement, les exploitants de casinos en ligne du monde entier ont fermé leurs portes aux citoyens américains.

Les deux autres pays qui feraient d’excellents marchés pour le jeu en ligne déclare Lucky 31 sur son blog sont la Chine et la Corée.

En Chine, les jeux de hasard terrestres sont autorisés, mais uniquement à Macao, qui a actuellement détourné Las Vegas comme paradis des jeux de hasard.

Malgré cela, Macao reste fermée aux jeux d’argent en ligne.

Un autre pays d’Asie qui interdit presque totalement les jeux d’argent est le Japon, où les jeux d’argent sont généralement interdits, à l’exception de certaines activités de paris sportifs et de loteries. Cela, bien sûr, ne signifie pas que l’économie souterraine liée aux activités de jeu n’est pas florissante.

Parmi les pays où l’interdiction absolue des jeux de hasard est en vigueur se trouvent la plupart des pays qui adhèrent à la religion musulmane. Là aussi, le jeu illégal y est malheureusement florissant.

Le Brésil, avec 45% de la population en ligne et étant le pays le plus peuplé d’Amérique latine, est une perspective attrayante pour les opérateurs de jeux en ligne.

A l’exception de quelques formes de loisirs comme le beano, le bingo et les paris hippiques, le Brésil reste un adversaire fort du jeu en ligne, quoique sans succès – la plupart des casinos de jeu en ligne accueillent volontiers les joueurs brésiliens, et ils ne sont pas timides au jeu eux-mêmes non plus.

Voir les campagne de publicité de casino en ligne à destination des joueurs brésiliens: https://www.pinterest.com/casinobe/

En Europe, la situation n’est pas aussi sombre, mais le jeu en ligne se heurte encore à certains obstacles.

En 2010, le Conseil de l’UE, dans son rapport d’avancement de la présidence espagnole du Conseil de l’UE, a défini les jeux d’argent illégaux comme  » les jeux d’argent dans lesquels les opérateurs ne respectent pas la législation nationale du pays où les services sont offerts, à condition que cette législation nationale soit conforme aux principes du traité UE « .

Essentiellement, chaque État membre a le droit de décider de la question des jeux d’argent en ligne et, si son objectif est de lutter contre la fraude et de protéger les intérêts des consommateurs, il peut limiter les jeux d’argent en ligne à un seul opérateur contrôlé publiquement. Dans cette optique, de nombreux Etats membres ont conçu des monopoles nationaux (gérés par un opérateur public ou privé sur la base de droits exclusifs) permettant à leurs citoyens de ne jouer qu’aux casinos en ligne qui disposent de permis accordés par leurs Etats membres (Hongrie, Danemark, France, par ex.).

Avec l’expansion des casinos bitcoin et les progrès profonds du « réseau Onion », la législation sur les jeux d’argent en ligne aura du mal à suivre les progrès technologiques dans ce domaine, et il est difficile d’imaginer qu’elle constituera un jour un véritable obstacle au jeu en ligne.